Séance de relaxation au réveil

Un autre corps, le mien

Je commence la journée par me faire des séances de relaxation. D’habitude on ferait plutôt ça en fin de journée, après avoir cumulé toutes les tensions du jour. Moi c’est mon premier geste. Et quand j’y pense, quand je le fais consciencieusement, il me fait un bien fou tant j’ai le corps pris en étaux par des contractions éparses.

Ce qui m’y a poussé ce matin, c’est que j’avais cette sensation très particulière que je n’ai peut-être encore jamais décrite. Tenter de décrire. Ce n’est pas qu’une sensation, c’est aussi un ailleurs de la sensation. J’éprouve un autre corps, le mien, mais ailleurs, déplacé dans le temps, déplacé dans l’action. Il fait, il s’active, il répond à l’urgence implicite qui me travaille sans que je ne le sache. Ça fait des trous dans celui que j’habite, des creux remplis de vertige. Un malaise physique dans une absence de corps.

La relaxation a ceci de bénéfique que le passage de mon attention d’un membre à l’autre remplit ces trous. Sans le vouloir, ça leur redonne corps, présence. Ils se matérialisent. Étonnement l’autre corps a disparu, pour un temps.

relaxation séance au réveil

Artiste polymorphe suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *