Les difficultés de la vie

J’apprends que rester avec et dans mon ennui, dans mon angoisse, dans mon désarroi, me donne plus de ma vie que de tenter d’en sortir, d’y échapper, de m’en extraire. Que tout ce qui dessine des solutions simples et efficaces dessine surtout des chemins de fuite, des façades d’aveuglement. Ne pas en vouloir, de ces vécus là, c’est ne pas vouloir de moi, comme ça. Alors que chacun me propose un accès à ma vie comme elle est. Pourquoi m’en débarrasser ? Pourquoi pas plutôt m’y rencontrer ?

Quelle richesse de vie sans complexité ? De quoi se prive-t-on en refusant de vivre le réel de nos vécus ? Je vois bien que spontanément je ne veux que des évidences faciles, des évidences définitives, trouver pour de bon un repère simple, les choses que j’aime et ne plus bouger. La recherche infinie parcourue de rares trêves et de joies fugaces, ça ne fait rêver personne. Heureusement la vie, les difficultés de la vie précisément ne cessent de me déloger de ce vieux fantasme.

Ce que je trouve dans les difficultés de la vie. Voici mon nouveau court métrage documentaire autobiographique 2023, témoignage sous forme de journal intime. Filmé au Grau-du-Roi en Petite Camargue au mois de mai, avec un Fujifilm X-T20 et le Fujinon 18mm F.2


Lire d’autres articles
Mes courts métrages

Artiste polymorphe suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *