Comment créer un livre de photographie – 2

Comment créer un livre de photographie - 2

Lire l’étape précédente: comment créer un livre de photographie – 1

Pour savoir comment créer un livre de photographie, c’est une étape cruciale, et je suis chaque fois surpris de tout ce qu’elle permet, déclenche, ordonne, clarifie : imprimer.

Imprimer petit

Je fais une première impression en format tout petit, avec 12 images par page A4. Je découpe au massicot et grossièrement chacune des photos. Ce format me permet d’avoir très facilement une vue d’ensemble, une représentation globale. À partir de là, je peux commencer à les organiser selon la nature de mon projet. 

comment creer un livre de photographie-2

Exemples

Pour « L’étonnement », j’avais envie d’associer chaque image à un aphorisme. J’avais également découpé chaque phrase pour pouvoir les manipuler et les déplacer d’une image à l’autre, pour sentir concrètement l’effet de l’association. 

Pour « Le sacré du lieu », ça m’a aidé à créer le récit, une linéarité à la fois harmonieuse et non répétitive ; je suis resté aussi près que possible du déroulement du voyage, mais j’ai interverti certains Polaroïds digitaux pour une alternance qui me convenait mieux. (Les très courts textes ont été écrits après coup, chacun inspiré par l’image dans laquelle je me replongeais aussi intensément que possible). 

Pour celui de Belle-île-en-mer sur lequel je suis en train de travailler, ce minuscule format d’image m’a immensément aidé à créer les couples que j’avais déjà vaguement en tête. J’ai même été étonné de la rapidité avec laquelle les choix ont pu être faits, très clairement grâce au fait d’avoir toutes les images sous les yeux d’un seul regard.

Revaloriser chaque étape

Je n’ai pas encore décidé ce que j’allais faire de cette petite série de tirages, mais je devine qu’ils peuvent être l’occasion de petits cadeaux, d’une pièce en soi, ou de cartes de visite uniques. Je leur trouve un charme en tout cas, que j’aimerais revaloriser. (Si vous avez une idée, vous pouvez la glisser en commentaire au bénéfice de tou.te.s les lect.rices.eurs! )

Imprimer à taille réelle

Pour continuer le travail, j’ai hésité à faire une deuxième impression à taille réelle. La réponse est venue très vite : un grand oui. De pouvoir vérifier les assemblages, m’a permis soit de les confirmer soit de les modifier. C’est comme un brouillon à taille réelle du livre. Si magie il y a, la magie opère déjà. Et quand elle fait défaut, ce manque se manifeste beaucoup plus distinctement. À vrai dire je ne vois pas vraiment comment procéder autrement. 

Les coûts et les récompenses

Ma résistance est toujours la même: l’encre, le papier, ça coûte, et a priori ces pages finiront à la poubelle (d’où ma recherche d’idées de revalorisation). Et c’est grâce au plaisir éprouvé de voir, toucher, manipuler, d’avancer dans la création du livre, l’évidence de ces choses, que je comprends la nécessité d’investir dans son propre travail. Ça ne coûte pas que du temps et de l’énergie d’aboutir un projet créatif, ça coûte aussi de l’argent, inévitablement. Les récompenses valent largement l’investissement. 

comment creer un livre de photographie-2

Je construis ainsi le livre avec les pages découpées, peux facilement déplacer une paire. Je peux également partager ce premier résultat, le montrer et demander des retours. Et il va sans dire que le plaisir et l’excitation de deviner le résultat final nourrissent fortement les quelques étapes à suivre pour aller au bout d’un tel projet.

Par ailleurs comme je ne suis pas encore décidé de la dimension texte, ça m’aide à sentir et à opérer ce choix. Déjà il me semble que les pairs se suffisent à elle-même. Rajouter du texte détournerait l’attention de cette mise en regard, ou risquerait de réduire le champ des associations faites par chacun. Mais ce livre de photos sans texte manquerait de chair. J’ai pour l’instant prévu d’y intégrer une suite d’aphorismes écrits récemment autour de la thématique du rêve, du rêve et du réel. Je ne sais pas encore comment articuler les deux, même si je devine que certaines images ont de belles résonances avec cette thématique.

À venir: choix des textes, écrire un introduction, des crédits, informations essentielles (site web, etc.)

Artiste polymorphe suisse

1 commentaire

Laisser un commentaire