La dictature du masque (covid19)

N’oublie-t-on pas un peu vite, voire très vite, la phénoménale quantité de libertés qui nous sont offertes ? Comment peut-on se sentir bridé par l’obligation de porter un masque, d’autant plus que le prétexte essentiel est de protéger autrui ? Au point de parler de dictature du masque ? Certes, le langage utilise l’allégorie pour exprimer une intensité, mais la réalité des violences des dictatures réelles n’inviterait-elle pas à limiter l’usage de cette image? Ma capacité de compréhension est à la fois mise au défi, et en même temps rappelée à son humilité. Moi aussi, j’oublie parfois, cette hallucinante proportion de possibles qui nous est offerte par notre civilisation, notre culture et notre ère… 

Je suis retombé sur ce court-métrage récemment, presque un an plus tard donc, et j’ai été surpris par la profondeur de mon propos. Je ne me souvenais pas avoir mis le doigt sur ces choses non anodines, tout en les mettant en perspective avec leur ancrage historique (la construction de l’individualisme). Ce film me semble peut-être encore plus pertinent aujourd’hui, vu l’intensité avec laquelle se développent les antagonismes radicaux, nos incapacités de coexistences, et nos prétentions aveugles et délirantes.

Je reste saisi de stupeur qu’on puisse se sentir si fondamentalement empêché d’exister que la seule obligation de porter un masque puisse soulever des tempêtes d’indignation, de révolte, d’incompréhension, de revendication… En regard des réalités vécues par d’autres sociétés, ne s’agit-il pas d’une certaine forme de décence de revenir à la raison et de pouvoir exprimer ses frustrations avec de justes et cohérents prétextes ?

Je ne remets pas en question les sentiments de tromperie, de perte de confiance, de déception, de défiance à l’égard des puissants, du pouvoir, des institutions régissantes, mais de là à faire l’impasse sur la somme incommensurable de nos conforts, de nos sécurités, de nos aisances, il me semble que la revendication d’une dictature du masque y perds toute légitimité, tout poids, toute possible considération…

Mon blog créatif
Ma chaîne youtube

dicature-du-masque_court-metrage_2021_borisdunand_24

Artiste polymorphe suisse

Laisser un commentaire