Concours de court-métrage | Printemps Carougeois 2021

J’ai reçu le prix de la troisième place au concours de court métrage « Courtscarouge »

Ce petit film fait partie de ceux que j’estime le moins sur ces 6 derniers mois on va dire, et de me retrouver là à être vu en train de recevoir un prix pour un travail que j’aurais hésité à montrer, c’est très particulier. C’est à la fois inconfortable au possible, et en même temps, ça me semble crucial que j’en fasse l’expérience, pour que cette information rentre en moi : je ne sais pas ce que ça va faire vivre à l’autre. C’est aussi perturbant et inquiétant que libérateur : il me reste juste à m’occuper de mon désir et mon besoin de créer, et de l’honorer du mieux que je peux. Ce sont tous des repères sensibles, des réponses que je trouve dans mon confort ou mon inconfort à faire ce que je fais. Voilà. Juste ça : une invitation à honorer nos désirs créatifs, à se donner le droit de faire avec pour seul motif l’envie et le plaisir de faire. Et à tenter d’être surtout au plus près de soi, quelle que soit la forme que ça prend.

Mes trois créations pour le concours (je n’ai envoyé que la 2):

La légèreté 1 – https://youtu.be/20XZ790SCYc
La légèreté 2 – https://youtu.be/vy8h1bw9szg
La légèreté 3 – https://youtu.be/THV007GqiZU

La leçon : je ne sais pas ce que mes créations vont faire vivre à l’autre.
Merci aux jurés et Eileen Hofer.

S’ABONNER À MES VIDÉOS: http://bit.ly/Youtubeboris2HPURYm

Artiste polymorphe suisse

Laisser un commentaire