Blog du processus créatif

ÉCRIRE UNE CHANSON EN 1 HEURE

ecrire une chanson en 1 heure

ÉCRIRE UNE CHANSON EN 1 HEURE – Défi raté et réussi

Un soir j’ai décidé d’écrire une chanson en 1 heure… J’ai bien écris une chanson, ça m’a juste pris un peu plus de temps. 😉
Mais surtout, le fait de filmer le processus m’a obligé à commenter à haute voix ce que j’étais en train de faire, et du coup de prendre conscience de stratégies inconscientes. Au final, ça donne environ 16 trucs, astuces, conseils à utiliser pour écrire une chanson en 1 heure – ou moins ou plus… 

Sous la vidéo j’ai développé plus en détail par écrit les aspects abordés sur YouTube, pour tenter de donner encore d’autres idées et éclairages ! Bonne lecture, bon visionnage !

 


1. Prendre ce qui vient – ne pas trier ou commencer à chipoter, si tu veux écrire une chanson en 1 heure ou rapidement commencer à écrire un morceau, bondis sur la première idée. Tu pourras toujours l’améliorer après coup, au moins tu es lancé.

2. Des mots ouverts. Personnellement, j’aime les ambiances poétiques, les créations qui ne disent pas tout et laissent de la place à l’imaginaire de chacun, aux résonances. Des mots ouverts, ce sont des mots qui peuvent avoir plusieurs sens dans le contexte dans lequel tu les mets.

3. Rester avec l’émotion du moment. Ce qui m’inspire le plus, c’est ce que je ressens sur le moment, l’émotion la plus forte la plus nette. Parfois il faut cependant faire un effort de conscience pour rester en sa présence et tenter d’entendre ce qu’elle peut avoir à dire. Lui donner de la place, lui donner la parole. C’est ce que j’essaye de faire.

4. Lâcher prise. Formule facile pour tenter de dire cet état où j’essaye de créer un creux en moi, un espace de réception. Je ne suis pas en train de creuser avec un outil, je me dispose à recevoir des choses, à entendre des phrases qui passent dans ma tête, à accueillir des idées, pensées, mélodies qui viennent à moi.

5. Expérimenter – tout, sans trier. Le moment de création, j’essaye d’en faire un moment exploratoire où tout est possible, permis et intéressant. Même les plus “mauvaises idées” sont précieuses, ce sont parfois elles qui mènent à quelque chose que je vais garder précieusement. Le tri se fait après. Au moment de composer, j’essaye de pas trop évaluer ce que je suis en train de faire. (ça se fait malgré moi, mais je tâche d’en être conscient pour éviter que ça prenne le dessus et sape des idées).

6. Utiliser les erreurs / s’inspirer de tout ce qui est présent. C’est directement en lien avec le point précédent. Si je laisse “tout” venir, il y aura des plantées, des choses pas maîtrisées. Elles deviennent parfois des moments clefs de mes morceaux.

7. Ne pas tout dire. Comme au point 2. Intéressant de ne pas tout expliquer, de laisser une phrase dans un mystère, de ne pas vouloir à tout prix que la signification soit claire et explicite.

8. Faire un truc différent. Quand le morceau commence à exister et que je tourne en rond, qu’aucune nouvelle idée n’apparait et que je me sens bloqué. Je peux faire une pause, ou bien simplement jouer quelque chose de radicalement différent, improviser un truc. Comme pour sortir de l’ornière et de ce qui commence à s’obséder sur le fait de “trouver”. ça me fait rejoindre une aire de jeu et d’abandon, plus propice aux surprises.

9. Astuces pour se souvenir d’une mélodie. Si j’ai peur de ne pas me rappeler d’une idée vocale qui me plaît beaucoup, je la joue à la guitare pour ajouter à la mémoire mélodique une mémoire sensible (le mouvement de mes doigts) et une mémoire visuelle (la place de mes doigts).

10. Pour trouver la suite. En général j’utilise le point 8. Je fais diversion, ou bien je joue et rejoue tout ce que j’ai déjà écrit. En général c’est assez neuf pour que ça ne m’ennuie pas, au contraire ça me fait apprendre le morceau, et du coup quand j’arrive au moment où je cherche quelque chose, alors, dans le mouvement, je peux me faire surprendre par un mouvement spontané. Souvent: moins je cherche plus je trouve.

11. Essayer différentes mélodies avec les mêmes paroles. C’est étonnant comme ça peut révéler la force d’une phrase, ou bien comme le phrase était bonne mais qu’elle n’avait pas encore trouvé sa mélodie.

12. Faire plus avec moins. Mais c’est bien de partir avec plus (cf. point 1). Toujours se rappeler qu’on pourra enlever et élaguer après coup ce qui n’est pas utile. Si tu écoutes la version finale du morceau “J’attends le silence” – tu verras l’évolution.

13. Écouter la musique dans la tête. C’est difficile à décrire mais, une fois encore, si au lieu de chercher activement je me laisse habiter par les choses, je peux entendre des mélodies qui se tissent en moi spontanément. Il faut leur faire de la place pour les entendre.

14. Utiliser la réalité de l’instrument. Les contraintes techniques de l’instrument sont aussi des sources d’idées. De faire exprès d’aller une case plus haut au troisième tour du couplet, de taper sur la corde d’à côté que celle qu’on devrait, etc.  Utiliser la géométrie des cases sans se soucier des notes, juste pour voir, expérimenter, tester, écouter, se laisser surprendre.

15. Décevoir l’attente. Parfois quand j’entends une fin de mélodie dans la tête, soit parce qu’elle est évidente, ou bien parce que c’est la même que celle de la phrase d’avant, ça me plaît de déjouer ce plan et de faire justement autre chose. Ça ne fonctionne pas tout le temps, mais parfois c’est ce qui évite qu’un passage soit ennuyeux, redondant.

16. Accepter que ce ne soit pas « fini ». Le défi d’écrire une chanson en 1 heure a aussi ceci d’intéressant qu’il oblige de s’arrêter et de décider que la chanson est finie alors qu’on ne le sent peut-être pas. Les chansons évoluent souvent tout le temps. J’en ai qui sont exactement comme je souhaite qu’elles soient, mais beaucoup bougent, se transforment. De pouvoir dire à un moment donné: c’est fini, je passe à la suivante, c’est précieux et ce n’est pas toujours évident. Cet exercice provoque ça et permet de sentir ce que ça fait vivre. Et de voir les bénéfices de lâcher.


Voilà!
Si ça t’a aidé, dis-moi, écris-moi, passe sur youtube me laisser un commentaire, abonne-toi si tu souhaites !
Si tu as réussi à écrire une chanson en 1 heure, fais la moi écouter !
Bonne écriture !

Laisser un commentaire