Blog du processus créatif

Vie privée et réseaux sociaux

CE QUE JE PARTAGE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

(INSTAGRAM, TWITTER, YOUTUBE, FACEBOOK, TUMBLR…)


LE CHOIX DU CONTENU

Hier j’ai effleuré quelque chose d’aussi trivial que fondamental. Je bataille sévère avec les réseaux sociaux : le choix du contenu n’est jamais simple, ou rarement. Au moins deux injonctions (contenant maintes infra-couches) rendent mes gestes assez compliqués si je les écoute trop. Il y a d’une part mes critères de qualité, avec leurs exigences, la peur de perdre les intérêts patiemment acquis et la crainte de n’en pas susciter de nouveaux, le droit de penser que ce que je fais a valeur d’être partagé, sans compter les interrogations autour de la quantité : pourrais-je, devrais-je mettre plus, est-ce déjà trop ? Heureusement, les repères intérieurs de plaisir, de rythme personnel, de jeu, de désir, parviennent toujours à me redonner une assise, et à mettre de côté ces éléments externes qui font la part belle à une objectivité dont je crains bien qu’elle n’existe pas.

LE PRIVÉ, L’INTIME, VISIBILITÉ ET ALGORITHME

Et, d’autre part, une question qui me semble plus profonde et plus délicate : est-ce trop intime, ou trop privé ? Est-ce que j’arrive à sentir où se situe ma limite ? Qu’est-ce que je fais quand je montre mes achats, ma nourriture, ma gueule, mon lieu de promenade, le film que je regarde, les chaussettes de mes amis ?… Une partie de moi secoue la tête d’un air affligé, perplexe, assez hautaine même je dirais. Elle trouve ça débile – je ne saurais dire pour autant comment cela me touche, qu’est-ce que ça vient chercher chez moi. Je comprends bien que ces informations brutes et ces contextes immédiats favorisent grandement l’échange, qu’ils me rendent réel, accessible, humain, normal. Ils sont directs et non enveloppés des draps nébuleux de la poésie et du travail esthétique, et je constate que c’est souvent dans ces moments que je reçois le plus de commentaires et de likes, qui eux sont repérés par l’algorithme (sur instagram), ce qui permet ensuite de faire découvrir les pièces recherchées à plus de personnes. Pas inintéressant ! Et en même temps, ce mouvement interne qui dévalue à mille pour cents.

LÉGÈRETÉ ET NOUVELLES HABITUDES

Et simultanément aussi, hier, ressentir une sorte d’insouciance et de légèreté très rafraichissantes, avec du mouvement et de la respiration, quelque chose de désinquiété que je trouvais assez jouissif. La question pourtant revient : c’est quoi ce monde où moi, vous peut-être, nous passons du temps à regarder sur un écran, des détails absolument insignifiants (et en même temps très signifiants) de la vie de personnes que nous ne connaissons pas, que nous ne rencontrerons probablement jamais, et sur laquelle nous projetons toute une vie subjective dont en fait nous ne savons rien, sinon qu’elle a plus à voir avec la nôtre qu’avec celle que l’on imagine ?

C’est quoi ça ? Le faisions-nous déjà avant, sous une forme moins visible, est-ce que ces réseaux mettent en évidence des pratiques que nous cultivions déjà, ou sont-ce réellement de nouveaux habitus ? Et si oui, à quoi sommes-nous en train d’allouer notre attention et notre temps ? Cela vaut-il vraiment la peine, en sortons-nous plus riches, plus vivants, plus reliés ? Je n’ai pas la réponse. Et elle est sans aucun doute faite de nuances. Mais c’est un fait, je vis dans ce monde, et si je produis ce type de contenu que spontanément je n’ai absolument pas le réflexe de partager, et bien le contenu que moi je souhaite le plus rendre visible en profite. Alors je joue le jeu, j’essaye, j’expérimente, pour voir. Et en expérimentant, il y a ce moment hier, où tout d’un coup émerge une liberté intérieure que je connais peu, une insouciance, un détachement, une aire de jeu où rien de tout cela n’est si grave. Et tout cela m’interroge. Je vais continuer de tester et d’éprouver. Je verrai bien.


JUSTE DES TRACES – évoque la recherche d’une expression qui puisse déjouer les empêchements de la peur de s’exposer (déguisée en exigences).

Toutes les vidéos sur ma chaîne youtubeyoutube.com/borisVplexus |  vie privée
Rejoins-moi sur instagram: vie privée
Un autre texte sur ce phénomène de projection: Exemple d’un texte mélangeant création et vie privée


Pour s’abonner: cliquer sur “Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par email” tout en bas.
Laissez-moi un commentaire, partagez avec les boutons ci-dessous !

Laisser un commentaire